Myopie

Myopie : Comment la corriger ?

Myopie Comment la corriger

La myopie, un trouble de la vision, touche, au moins, une personne sur quatre en Europe.

On estime que le pourcentage des français myopes est d’environ 40 %. Ce problème se manifeste lorsque la vision est floue de loin. C’est un défaut réfractif due à une formation éloignée de l’mage en avant de la rétine (pas de coïncidence exacte entre le point de convergence des rayons lumineux et le plan rétinien).

La myopie touche aussi bien les enfants que les adultes. Il existe plusieurs techniques qui permettent de ralentir la progression de la myopie, ou de la corriger.

Les méthodes envisageables

1- Le port des lunettes ou des lentilles

Le choix des lunettes et des lentilles ne se fait pas au hasard, surtout lorsque l’on est myope.  Ce choix dépend principalement du degré de myopie et de sa progression.

Les lentilles et les verres correcteurs des lunettes permettent de traiter ce problème. Les verres utilisés dans la correction de la myopie sont des verres divergeant (concaves). Ce sont des verres fins au centre et plus épais aux extrémités. Les lunettes et les lentilles améliorent la convergence des rayons lumineux. La nature des verres et la dioptrie sont prescrites par un médecin après consultation. Les lentilles sont surtout prescrites lorsque la myopie est stabilisée. Elles sont plus pratiques et offrent plus de liberté que les lunettes.

2- La chirurgie réfractive

La myopie est l’une des anomalies les plus fréquentes de l’œil. La chirurgie réfractive, une discipline de la chirurgie ophtalmique, permet de corriger, à la fois, l’astigmatisme, la myopie et l’hypermétropie.

La chirurgie réfractive de l’œil a été utilisée, pour la première foi, durant les années 1980.

La PKR est principalement utilisée pour corriger les myopies faibles et les myopies moyennes. Cette technique est basée sur l’utilisation d’un seul laser (un laser excimer) pour réaliser un traitement de surface de la cornée.

Cette intervention au laser est basée sur deux étapes. La première étape consiste à retirer une couche superficielle de la cornée (l’épithélium). Vient ensuite l’utilisation du laser excimer pour réaliser la correction optique. Une lentille pansement est ensuite posée pour accélérer la cicatrisation.

Il est également possible d’avoir recours à une autre technique de la chirurgie réfractive, appelée le LASIK.

Le LASIK permet de corriger, non seulement la myopie mais aussi d’autres troubles de la vue (l’hypermétropie, l’astigmatisme, Presbytie).

Cette technique est utilisée depuis 1990. L’intervention est basée sur trois étapes.

La première consiste à réaliser un capot en utilisant un laser femtoseconde. Ce capot est ensuite soulevé pour pouvoir corriger les défauts avec le laser excimer. Le capot est ensuite repositionné à sa position initiale.

La toute dernière innovation est le SMILE (pour Small Incision Lenticule Extraction) utilisée pour la première fois en 2007 en Allemagne et en 2011 en France.

Le traitement avec le SMILE, comme avec le LASIK et la PKR, vise à aplatir la face antérieure de la cornée pour corriger la myopie. Un laser femtoseconde est utilisé pour retirer l’épithélium.

3- Les exercices oculaires

Ces exercices permettent, dans certains cas, de traiter naturellement la myopie. De nombreuses études sont en cours pour évaluer l’efficacité de ces exercices. A noter que ces exercices ne remplaceront jamais le port des lunettes, des lentilles ou la chirurgie réfractive.

Pour conclure

La myopie est strictement liée à la morphologie de l’œil. Ce problème de la vision peut être corrigé facilement avec une intervention chirurgicale de quelques minutes.

Retour à la liste